LES GENS DE MOGADOR (1972)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LES GENS DE MOGADOR (1972)

Message  Admin le Mar 3 Jan - 19:11

01-01. Premier épisode ♠♠♠♠


Nous sommes en juin 1852 à la Sarrazine, domaine des Angellier. Malgré les conseils de Constance, sa mère (Renée Faure), qui tente de la retenir, Julia Angellier (Marie José Nat), 18 ans fait seller son cheval et se rend chez sa cousine Olympe (Rachel Cathoud), où elle retrouve Rodolphe Vernet (Jean-Claude Drouot), 27 ans. Les deux jeunes gens s'aiment et ont décidé de se marier.

Mais Rodolphe, Bonapartiste, a peu de chance d'obtenir la main de Julia, car M Angellier (François Simon, fils de Michel, et que l'on a vu dans "Arsène Lupin") est monarchiste.

De plus, il a en vue pour sa fille un autre parti, M Foucaud Saint André. Rodolphe décide cependant dès le lendemain de se rendre à la Sarrazine pour faire sa demande.

Les choses se passent mal, les deux hommes s'emportent et se fâchent à jamais. Angellier met sa fille au couvent. Elle y meurt d'ennui mais se fait une amie, Herminie (Lyne Chardonnet - très belle actrice des années 60 70 qui nous a quitté d'un cancer du foie en décembre 1980).

Au couvent, elle a des contacts avec Rodolphe, mais apprend que celui-ci se console avec des maîtresses. Julia tombe malade et sa mère vient la sortir du couvent. Julia vit chez Olympe et a fait la paix avec son amoureux. Ils sont résolus à se marier et envoient un huissier à son père. M Angellier refuse toujours et ne veut plus voir sa fille. Bientôt arrive la troisième sommation.

Avec son amie Félicité Perissac (Ruth Maria Kubitschek - actrice allemande née en 1931) , Julia a préparé sa robe de mariée.

Commentaires: Le lundi 18 décembre 1972, les téléspectateurs français découvraient "Les Gens de Mogador". La série allait enfin permettre à Jean Claude Drouot de se défaire de l'étiquette de "Thierry la fronde". La série est coproduite par la France, l'Allemagne (à l'époque la RFA), le Canada et la Suisse. Le thème musical est de Jean Wiener, sur fond de voix de Danièle Licari. Le générique est constitué d'un soleil couchant ou levant.

Les français plébiscitent la série, tournée en Provence aux châteaux de Barbentane et d'Estoublon. Le réalisateur est Robert Mazoyer, mais pour certaines scènes, il s'est fait assister de Olivier Gérard. L'adaptation du roman "Julia" de Elisabeth Barbier est fidèle.

Seule le dernier épisode prendra un chemin complètement différent du roman "Dominique". Le cycle Julia comporte deux romans et Mazoyer en a tiré six épisodes diffusés pendant les fêtes de Noël 1972 un jour sur deux, soit trois épisodes par semaine.

Le premier arc (Julia) est l'histoire d'amour que nous aimerions vivre tous, l'amour idéal, l'amour fusion. Le second arc (Ludivine), c'est l'amour possessif, qui engendre l'enfer dans le couple, le troisième arc (Dominique) sera l'amour desespéré envers un homme pas libre. Dans les trois cas, sortez vos mouchoirs.


Admin
Admin

Messages : 69
Date d'inscription : 30/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://fansdemurielbaptiste.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum